Préférences cognitives

Quelques repères en neurosciences

Michelle Bourassa, dans son ouvrage sur le Cerveau nomade,  part du principe que, pour apprendre, nous sollicitons et faisons travailler notre cerveau le long de 3 axes, engagés dans un jeu interactif constant, complexe et essentiel. 

Ces trois axes sont :

  1. l’axe Gauche-Droite (analytique-global) de la communication inter-hémisphérique (qui s’opère dans le néocortex via le corps calleux).  Il nous incite à solliciter les deux hémisphères gauche et droit du cerveau pour construire une compréhension intégrée du monde et pour dissiper les confusions que peut susciter la différence entre ces deux hémisphères ;

  2. l’axe Arrière-Avant (réflexif-pragmatique) de la métacognition et de la sensori-motricité.  Il nous incite à prendre en compte la perception multi-sensorielle des aires postérieures du cerveau pour mettre en mouvement ses aires antérieures et donc pour, en quelque sorte, fonder notre action ;

  3. l’axe Haut-Bas (objectif-subjectif) de l’émotion, de l’affectif et de la motivation.  Il nous incite à connecter les aires corticales (haut) et les aires sous-corticales (bas) dont les caractéristiques (physiques, chimiques et électriques) affectent l’humeur et le « ton » donné à une situation par le cerveau nomade.

Vivre, connaître la vie, c’est le plus léger, le plus subtil des apprentissages. Rien à voir avec le savoir.
J.M.G. Le Clézio

J'explore une piste

Je réfléchis

Je jette un éclairage

Je passe à l'action

Je regarde

J'analyse

Je partage

Je vais plus loin