Précisions sémantiques

Description des deux types de tensions qui existent :

« Informel signifie imprévu, échappant au contrôle de l’enseignant et indépendant d’une consigne qu’il aurait pu directement indiquer.

C’est de l’initiative directe des élèves, principalement parce que cela répond à un besoin.

Formel, c’est le contraire : l’enseignant a organisé la situation, par exemple via une consigne ou en codifiant les comportements attendus. Ce qui est formel est prévu, pensé et fait référence à une préparation des comportements.

La seconde tension, c’est celle existant entre la symétrie et l’asymétrie.

Une relation aux savoirs est symétrique lorsqu’elle correspond à la parité. Aucun des deux coopérateurs n’en sait plus que l’autre. Ou plutôt, aucun des deux n’est capable seul de résoudre le problème.

Une relation est asymétrique lorsque l’un des deux coopérateurs dispose d’une expertise certaine. C’est parce qu’il en sait plus qu’il est en mesure d’être considéré comme une ressource potentielle.

    Survolez le diagramme et sélectionnez l’icone  « 🗍 layers » puis cochez sur « Phase 2«  pour afficher le texte du diagramme

    Médiatiser les asymétries de maîtrise des savoirs scolaires au sein d’une même classe a plusieurs intérêts :

    • accorder de la valeur aux apprentissages,
    • conférer un sens à court terme aux évaluations (pour rendre service aux camarades)
    • valoriser les élèves ayant fourni un travail précis d’appropriation. « 

    🗃️ SOURCES : D’après : Coopérer ? Quel bazar !  (Sylvain Connac, les Cahiers pédagogiques n° 505 mai 2013, page 13)

    La pierre n'a point d'espoir d'être autre chose que pierre. Mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple.
    Antoine de Saint-Exupéry

    J'explore une piste

    Je réfléchis

    Je jette un éclairage

    Je passe à l'action

    Je regarde

    J'analyse

    Je partage

    Je vais plus loin